Qui fait quoi ?

Rôle des membres

Les membres d’un réseau ont un rôle qui est essentiel, le réseau n’existe pas sans ses membres. Expliciter ce rôle dans la charte est un bon moyen d’engager davantage les participants dans le collectif et les faire passer d’une attitude passive à un rôle actif. Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive d’exemple de rôles. Chaque membre du réseau devrait au moins remplir un de ces rôles.

Dans cet esprit, le processus d’adhésion d’une personne à un réseau, processus qui lui confère donc le statut de membre du réseau, devrait idéalement être un peu plus formalisé qu’une simple inscription sur une liste de diffusion : a minima lui transmettre la charte et expliciter ce qui est attendu d’un membre du réseau.

Exemples de rôles et devoir d’un membre

    • contribuer à la liste de discussion,
    • participer à l’organisation d’événements,
    • participer à la préparation d’action (prévoir une intervention sur une thématique / Retour d’expérience),
    • participer aux actions (présence aux formations, participation aux GT en tant que participant ou animateur),
    • porter un groupe de travail ou y participer,
    • exprimer leurs besoins et suggestions (force de propositions),
    • présenter le réseau vers l’extérieur (ses actions, son fonctionnement, …),
    • faire des retours à la structure d’animation sur les actions (les améliorations à apporter),
    • fournir une expertise (auditeur, formateur, référent technique…),
    • peuvent rejoindre la structure d’animation.

Rôles de l’animateur

Dans la suite, on ne parle pas d’animateur mais de structure d’animation ; Pour autant, même au sein de la structure d’animation ou de n’importe quel groupe, que ce soit pour une simple réunion ou une mission qui s’étale sur une longue durée le rôle d’animateur existe.

Il nous paraît important ici de rappeler quelques principes à ne pas oublier quand on prend la “casquette” d’animateur : en situation d’animation, l’animateur (avec sa casquette) n’est pas un “expert” du domaine technique ou scientifique mais un “expert” du processus d’animation et, même si il est particulièrement compétent sur le thème abordé, il doit laisser cela de coté (pas simple …) et se concentrer sur le cadre et la conduite de l’animation. Si il souhaite à un moment donné “switcher” vers un rôle différent, il est nécessaire qu’il en soit conscient, voire qu’il l’annonce : “Je pose ma casquette d’animateur quelques instants” … puis “je reprends ma casquette d’animateur”.

Mélanger les deux rôles est un excellent moyen pour que rien ne fonctionne …