Savoir déléguer

Savoir déléguer : des règles incontournables.

Déléguer, c’est confier à une personne la réalisation d’un objectif ainsi que les responsabilités qu’il sous-tend.

Déléguer est un moyen de motiver et responsabiliser les membres de la structure d’animation du réseau. La délégation devient aussi nécessaire lorsque le domaine de responsabilités de l’animateur principal devient tellement vaste qu’il ne peut plus tout gérer seul. Il doit donc déléguer une partie de ses responsabilités à d’autres afin d’assurer le bon fonctionnement du réseau. L’animateur doit néanmoins s’assurer que la responsabilité déléguée est effectivement prise en main. Ceci implique une bonne définition du périmètre des responsabilités confiées.

Les principes de la délégation

  • Il faut choisir une ou plusieurs personnes qui soient tout à fait capables d’accomplir cette mission, puis leur donner autorité, publiquement devant l’ensemble de la structure d’animation par exemple, pour l’accomplir ;
  • Il convient de communiquer clairement :
    • la nature de la mission ;
    • son contexte, son importance ;
    • les délais impartis ;
    • des points de vérification avant échéance du délai ;
  • Il faut veiller à ne pas déléguer uniquement les missions ingrates ou trop complexes, démotivantes pour les collaborateurs. Il faut déléguer aussi bien les activités intéressantes, gratifiantes et qui permettent une évolution, que les tâches les plus « pénibles » ;
  • Il convient de déléguer progressivement et de ne pas transférer trop de responsabilités en même temps ;
  • Anticiper le plus possible est important : ne pas attendre qu’une crise surgisse pour déléguer ;
  • Communiquer autour de cette délégation : lorsque l’on assigne une mission à quelqu’un, il faut s’assurer que tout le monde sait que cette personne en a la responsabilité et l’autorité pour la mener à bien ;
  • Assurer le suivi de l’avancement des activités et donner à la personne un retour constructif sur les résultats ;
  • Il convient de maintenir une cohérence entre les attentes initiales et les résultats. En cas de modification des objectifs, en informer la personne déléguée ;
  • Enfin, ne pas négliger de valoriser la personne qui a accepté la délégation.

Exemple : déléguer l’organisation d’un évènement